Sensibilisation

Aufklärung

L`éducation sur Noma sur un marché nigérien

Entre temps, l’aide est également complétée par des traitements médicamenteux au stade premier de la maladie et par un travail d’information au Niger. Seules quelques personnes pourraient être aidées sans ce travail d’information. D’une part, la maladie ne serait pas détectée à son stade précoce et faciliterait sa déclaration. D’autre part, de nombreuses tribus nigériennes considèrent les défigurations comme une malédiction et repoussent les concerné(e)s par honte. Le nombre élevé d’analphabètes au Niger (80% de la population) a rendu nécessaire de trouver des alternatives à la transmission d’informations par écrit, d’après la devise:

Savoir, c’est pouvoir agir

Une pièce de théâtre traditionnelle a été montée avec l’aide d’acteurs et d’actrices nigérien(ne)s. C’est une action classique dans les pays ou le taux d’analphabétisme est élevé. Dans la pièce, il est question d’une famille qu` un enfant est atteint de noma. Les parents sont étonnés de constater que l’enfant a de la fièvre, une odeur très prononcée dans la bouche et qu’il ne veut rien manger. Ils amènent l’enfant à un guérisseur traditionnel. Il écrit sur un tableau le nom de la maladie, lave le tableau puis fait boire cette eau à l’enfant. Puis, le guérisseur découpe le tissu nécrotique, donc mort, de la joue. Beaucoup d’enfants meurent à cause de cette prétendue méthode de guérison.

Dans la pièce apparaît alors une personne externe qui connaît le noma et qui explique aux parents les possibilités d’aide. L’aide est gratuite, mais les parents doivent faire vite et partir tout de suite. Les comédiens montrent de la façon la plus saisissante et la plus illustratrice les problèmes de la maladie du noma.