Maison des Enfants

Dans les premières années de notre travail, les enfants nigériens atteints de noma étaient évacués pour opération dans les cliniques européennes, parce que les installations sur place étaient encore insuffisantes. Mais cela occasionnait des frais énormes et, en plus, dépaysait les enfants de leur milieu habituel. Après des séjours en Europe, qui duraient souvent des mois, les enfants devaient se réadapter à la vie de leur village.

Hilfsaktion décida donc rapidement de créer les conditions de travail sur place et par là minimiser les frais et éviter le choc des cultures. Pour cela, il fallait créer au Niger les infrastructures médico-sociales nécessaires. Il fallait une clinique pour les interventions chirurgicales et des centres médico-sociaux appelés « Maisons d’Enfants » dans plusieurs régions du pays.

Dans les Maisons d’Enfants, tous les patients du noma sont enregistrés, reçoivent suffisamment de nourriture et, s’ils sont en phase aigu, de médicaments. Ceux dont la guérison laisse des séquelles sont programmés et référés pour opération à la clinique chirurgicale « La Magia », ouverte par Hilfsaktion dans la capitale Niamey en 2002 et abritant le premier service de Radiologie du Pays.

Il existe déjà des Maisons d’Enfants à Niamey, Tahoua, Maradi et Agadez (dans le Sahara), mais, malheureusement le travail pour le moment est très limité à cause du conflit entre le Gouvernement et les Rebelles. Le pays a encore besoin d’au moins trois ou quatre Maisons d’Enfants.

noma_landkarte_Kinderhäuser